calendrier editorial efficace

7 bonnes pratiques pour un calendrier éditorial efficace (+ modèle à télécharger)

Le calendrier éditorial est l’outil idéal pour anticiper votre création de contenus et publier sans le stress de la page blanche. Communicant associatif ou au sein d’une startup à impact, l’objectif est le même : créer du contenu régulier et cohérent par rapport à vos objectifs et à votre public cible. Je vous livre ici 7 bonnes pratiques pour un calendrier éditorial efficace !

1. Formaliser sa stratégie

La toute première chose à faire, c’est de définir sa stratégie éditoriale. C’est une étape incontournable avant de se lancer dans la création de contenu. C’est le moment d’éclaircir ses objectifs, de définir son persona, de se pencher sur ses piliers éditoriaux (thématiques de prédilection), sur le ton de sa communication, sur son organisation éditoriale…

De ce travail de fond naîtra une charte éditoriale, document support pour toutes vos prises de parole en ligne : blog, newsletter, réseaux sociaux, podcast, etc. Pour en savoir plus sur le sujet, je vous invite à télécharger mon livre blanc pour les acteurs de l’ESS : « Concevoir sa stratégie de contenus » !

Besoin d’aide pour formaliser
votre stratégie éditoriale ?

2. Remplir toutes les rubriques de son calendrier

Votre calendrier éditorial doit être simple à utiliser. En tableur, sur Trello ou Notion, il doit cependant être constitué de différentes rubriques incontournables pour mener à bien votre création de contenu.

Pour un blog, une newsletter ou vos réseaux sociaux, vous indiquerez :

  • La date,
  • La nature du contenu (interview, listicle, vidéo, photo-légende, etc.),
  • L’angle (ou un titre provisoire),
  • Les piliers éditoriaux (le ou les thèmes abordés),
  • L’objectif auquel répond le contenu (parmi les objectifs définis dans votre charte éditoriale).
Un calendrier éditorial efficace(1)

Pour un blog, on veillera à ajouter la requête principale, c’est-à-dire le mot-clé avec lequel vous allez optimiser votre article. Pensez également à l’appel à l’action : lien vers votre inscription newsletter, vers l’une de vos offres, vers votre formulaire de contact.

Sur les réseaux sociaux, définissez votre levier d’interaction. Il s’agit le plus souvent d’une question ouverte à laquelle votre communauté va pouvoir réagir.

Le but de ce travail (un peu fastidieux, certes), c’est de proposer un contenu riche et varié qui répond aux attentes de votre cible.

3. Être réaliste pour un calendrier éditorial efficace

Si vous êtes seul aux commandes de votre communication, que vous gérez en parallèle de nombreuses autres missions, ne vous embarquez pas dans un calendrier éditorial trop chargé. Une présence régulière vaudra toujours mieux qu’une communication trop aléatoire (parce que vous n’avez pas réussi à tenir le rythme) !

Pour débuter, un article de blog ou une newsletter par mois, c’est déjà beaucoup. Côté réseaux sociaux, privilégiez une présence sur un ou deux réseaux maximum. Un post par semaine est une bonne moyenne quand on a peu de temps. Pour ma part, j’ai choisi de poster uniquement sur LinkedIn, sans m’imposer de journée précise (sachant que les publications vivent plusieurs jours sur ce réseau). Il me semble aussi important de poster quand on se sent inspiré !

4. Renouveler ses contenus

L’intérêt du calendrier éditorial, c’est de se poser pour réfléchir en amont à ses prises de parole. Ce temps de brainstorming est l’occasion de trouver des idées de contenus variés à proposer à son auditoire. Pensez aux différents leviers d’intérêt : les émotions, la curiosité, le besoin, la valeur sociale et l’éducation. En fonction de vos cibles et de vos objectifs, vous pourrez ainsi renouveler vos angles éditoriaux.

Variez également les formats : carrousel, stories, infographie, banc d’essai… Pour traiter les « marronniers » (événements annuels en lien avec votre thématique), faites preuve d’originalité ! Plus vous sortirez des sentiers battus et plus vos contenus resteront dans le « top of mind« , c’est-à-dire au premier rang dans l’esprit de votre audience.

5. Se créer une routine

La grosse difficulté quand on crée du contenu, c’est de trouver du temps pour s’y mettre. La meilleure option pour y répondre, c’est de caler un temps dans son agenda, chaque semaine ! Bloquez une demi-journée pour ajuster votre calendrier, créer vos contenus et réaliser un suivi de vos publications. Attention, pas de rendez-vous sur ce temps dédié à votre communication !

Quant à savoir à quel rythme travailler son calendrier, je préconise une vue à 3 mois. Je fixe en effet mes objectifs sur 90 jours et il me semble cohérent d’aller au même rythme pour mes contenus. À chacun de trouver sa méthode en fonction de son organisation !

bonnes-pratiques-calendrier-editorial

6. Favoriser les collaborations

Pour un calendrier éditorial efficace, il sera toujours pertinent de penser collectif. Vous avez la chance d’évoluer en équipe ? Mettez en place un comité éditorial. Constitué de salariés, de bénévoles ou de bénéficiaires, ce groupe de personne se réunit régulièrement pour se remuer les méninges et alimenter le calendrier éditorial de l’organisation.

J’ai eu l’opportunité de réaliser cette démarche au sein de l’association où j’étais salariée. Ça a changé ma façon de communiquer ! À raison d’1h tous les 2 mois, nous étions 4 ou 5 à nous regrouper pour évoquer ensemble les contenus passés et trouver des idées pertinentes pour notre cible. C’est aussi un bon outil pour créer une cohésion de groupe et pour fédérer autour de la communication de votre organisation.

Pour aller plus loin, je vous invite à lire cet article que j’ai réalisé pour le média Miss SEO !

7. Ne pas négliger le suivi et l’ajustement pour un calendrier éditorial efficace

Le suivi des contenus fait partie intégrante du calendrier éditorial. De manière régulière (tous les mois, tous les 2 mois), faites le tour de vos publications sur les réseaux sociaux, sur votre site web ou votre newsletter. Qu’est-ce qui a marché ? Qu’est-ce qui a fait réagir votre audience ?

Voici quelques exemples de KPI (Indicateurs Clés de Performance) à surveiller :

Page Facebook

Nombre d’abonnés
Portée des publications (nombre de vues global)
Interactions avec les publications
Publication avec le meilleur taux d’interaction
3 publications ayant le meilleur taux de couverture

Instagram

Nombre d’abonnés
Interactions
3 publications ayant le meilleur taux d’interaction
3 publications ayant le meilleur taux de couverture
Nombre de vues du live

LinkedIn

Nombre d’abonnés
Post le plus commenté
Post ayant suscité le plus de réactions

Newsletter

Nombre d’abonnés
Taux d’ouverture
Taux de clics

Site web sur Google Analytics

Dans Audience > Vue d’ensemble
Nombre de visiteurs
Fidélisation (visiteurs revenants / nouveaux visiteurs)
Dans Comportement > Contenu du site > Toutes les pages
3 pages les plus visitées
Dans Acquisition > Tout le trafic > Canaux
Visites organiques (moteurs de recherche)
Direct
E-mail
Réseaux sociaux
Referral (autre site)

Site web sur Google Search Console

Nombre de backlinks
Mots-clés les plus recherchés

Alors, prêt à créer un calendrier éditorial efficace ?

2 commentaires

  1. 7 conseils simples, efficaces et facile à mettre en place. Le plus dur pour moi ce n’est pas de créer la stratégie, mais de m’y tenir.

    1. Effectivement, c’est l’une des difficultés majeures en création de contenu ! D’où l’importance d’être réaliste (ne pas se mettre des objectifs trop ambitieux qu’on ne saura pas tenir) et d’identifier dans son agenda une demi-journée par semaine dédiée aux contenus ! Courage : »)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.