another way interview

L’interview marketing à impact : Margaux Dauce, responsable communication chez Another Way

Margaux Dauce est responsable communication, marketing et relation client chez Another way, boutique en ligne de produits zéro déchet. Responsable des contenus de la marque, elle se définit comme plume et reporter, adepte du shampoing en pastille. Le ton est donné, celui d’une entreprise à mission qui parle à ses consommateurs comme elle s’adresserait à ses potes.

Quel a été ton parcours avant d’intégrer Another Way ?

J’ai travaillé pendant 5 ans chez Michel et Augustin en tant que chargée de la relation client et des contenus. En 2019, j’ai eu envie de quitter Paris et de tenter l’aventure dans le Sud. Après une expérience de 6 mois dans une entreprise, j’ai intégré Another Way en fin d’année. J’avais déjà travaillé avec l’équipe sur une mission freelance autour de la création de contenus. Aujourd’hui, je dirige une équipe de 4 personnes qui gère la communication, le marketing digital, l’événementiel et les relations presse de l’entreprise.

Quels sont les différents leviers de communication chez Another Way ?

Nous sommes présents sur de nombreux canaux : site internet, newsletter, réseaux sociaux, relations presse… Nous soignons le volet événementiel avec des petits-déjeuners en direction des journalistes et des influenceurs. D’autres événements sont également programmés pour notre communauté, tels que des actions de ramassage des déchets. Nos clients sont également sollicités, en petit comité, pour du focus group autour de nos produits. 

another way zéro dechet

L’humour et la proximité sont au cœur des contenus d’Another way. Comment la stratégie éditoriale de la marque s’est-elle construite ?

Le fondateur, Samuel, a toujours tenu à une communication proche des consommateurs. Le zéro déchet souffre encore d’a priori : c’est compliqué, réservé à une élite. Chez Another Way, on fait tout pour que l’écologie soit accessible à tous au quotidien. Adopter un ton proche, c’est juste du bon sens pour nous ! C’est agréable de se mettre au même niveau que nos lecteurs, parce qu’on s’exprime comme ça dans la vraie vie. Pourquoi faire autrement ? Nos contenus sont en phase avec nos valeurs. On a envie de transmettre avec une touche souriante qui nous correspond (on est tous assez optimistes ici !). C’est aussi plus facile de créer du lien comme ça. Quand on crée du contenu, on se pose tous la question : est-ce que j’y prends du plaisir ? Est-ce que mon contenu me plaît ? Est-ce qu’il répond à un besoin ? On se met à la place de nos consommateurs.

Quels sont les piliers éditoriaux sur vos différents supports ? 

Sur le blog, on a vraiment envie de faire de la pédagogie. On sort du produit pour évoquer le spectre large de l’écologie et du zéro déchet, avec un focus sur l’univers de la cuisine, de l’entretien et de la salle de bains qui sont au cœur de notre expertise. L’idée, c’est d’aider nos lecteurs à limiter leur impact sur leur environnement. On aborde ces sujets avec du vocabulaire simple et des conseils très concrets. On cherche à réaliser le contenu le plus abouti, le plus opérationnel pour le lecteur. 

La newsletter est plus orientée produit. On est dans un objectif de conversion, mais on glisse aussi des conseils utiles à notre communauté. On essaie de choisir pour chaque mailing un angle précis. Dernièrement, on a sorti une newsletter sur le ménage de printemps. Outre les produits, on a axé notre écriture sur l’organisation et les étapes essentielles à suivre. 

Sur les réseaux sociaux, on privilégie des contenus ludiques et pédagogiques. Une photo d’éponge sur Instagram, ça n’intéresse personne ! On essaie de prouver en image que oui, les petits gestes sont possibles. Ça passe par des formats variés pour interpeller nos lecteurs. Tous nos contenus sont réalisés en interne et se veulent très humains, très incarnés. Dans notre saga des petits gestes, tous les membres de l’équipe se mettent en scène et témoignent de leurs actions écologiques au quotidien. On veut montrer l’exemple, tout en étant honnêtes : personne n’est parfait, mais on peut faire avancer les choses avec des petites idées concrètes. C’est primordial pour nous ce côté authentique.

marketing à impact another way

Comment s’articule ce travail de création au quotidien ?

On réalise régulièrement des remue-méninges en équipe pour alimenter notre calendrier éditorial. On s’appuie également sur les temps forts de l’année : sorties de produits, événements autour de la RSE ou de l’écologie, saisonnalité… On laisse la place à la flexibilité et aux opportunités, notamment sur les réseaux sociaux. Dernier contenu en date : les live yoga. L’idée, c’est encore une fois de sortir du produit pour modifier les habitudes de nos consommateurs. On a également sondé notre communauté pour la mise en place de live tutoriels à venir très prochainement.

Quels sont vos plus grands défis en matière de création de contenu ?

Il y a beaucoup de choses à faire. On a parfois envie d’être partout, mais il faut faire des choix ! Le fonctionnement des réseaux sociaux constitue également un vrai challenge : on se rend compte, ces derniers mois, que nous sommes moins visibles avec un compte de marque qu’un influenceur par exemple. Il y a un réel enjeu d’engagement ! Le contenu facile, ça n’existe pas. Il faut perpétuellement s’interroger sur ce qui va plaire à notre communauté et réussir à faire de bons contenus sans que ça nous prenne trop de temps. Nous sommes une petite entreprise confrontée à une concurrence de plus en plus importante.

Besoin d’aide pour la création de vos contenus ?

Quels sont vos projets pour les prochains mois ?

On aimerait développer de nouveaux formats comme les Reels pour attirer de nouveaux followers. Cela demande une phase de test et d’apprivoiser les outils. On a envie d’explorer plus encore Pinterest et Tik Tok, de développer les vidéos pédagogiques et ludiques. Avec l’arrivée d’une personne dédiée au community management dans l’équipe, nous allons pouvoir nous pencher plus sérieusement sur l’analyse des statistiques

Quels conseils donneriez-vous à une organisation à impact qui voudrait se lancer dans la création de contenu ?

Je dirais que le plus important, c’est la cohérence. Vos clients doivent sentir que tout est aligné, du site web à la boutique en passant par les réseaux sociaux et le service client. Vos valeurs doivent s’exprimer sur toutes les facettes de votre entreprise ! Par exemple, si vous employez un discours de proximité sur les réseaux sociaux, mais pas sur votre site, cela ne fonctionne pas. La communication est là pour porter un message, et ça marche seulement si vous êtes sincère, transparent, et que vous prenez du plaisir à vous exprimer. Et puis, il ne faut pas faire du contenu pour faire du contenu. Simplement trouver le bon dosage entre vos besoins de visibilité et les besoins de votre communauté.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.